3 projets pour <jeudi>reconnecter</jeudi> numérique et inclusion sociale

Communication en #hashtags, courses en lignes sur Amazon, rencontres sur Tinder, la révolution numérique a bouleversé nos pratiques et notre mode de vie au quotidien...

Le service public ne fait pas exception à la règle puisque depuis 2016 certaines démarches administratives comme la demande de prime d’activité ou l’inscription à Pôle Emploi se font uniquement en ligne. L’ère du tout internet implique qu’inclusion sociale, indépendance et emploi passent aujourd´hui par de meilleurs connaissances informatiques. Or le mythe du 100% internet et des digital natives est loin de se vérifier. En effet, 40 % des personnes en situation de précarité sociale font face à des difficultés numériques, soit en termes d’accès, soit en termes de compétences.

Partant de ce constat et de peur que la fracture numérique ne fassent qu’augmenter la fracture sociale, les associations Emmaüs Connect, Re-Connect et l’école Simplon proposent une éducation au monde Internet et aux outils digitaux accessibles à toutes. Elles font le pari de (re)connecter numérique et inclusion sociale.

Emmaüs Connect : Offrir à tous un « bagage numérique minimum »

Capture-d-e-cran-2017-10-25-a--12.58.33

Dans ses points d’accueil, l’association Emmaüs Connect propose des ateliers d’accompagnement à la prise en main de l’outil informatique.

Sous l’égide du réseau Emmaüs, qui lutte contre la pauvreté et l’exclusion, Emmaüs Connect propose des solutions d’accès solidaire au numérique aux personnes en situation de précarité. Grâce à un partenariat avec Huawei et SFR, l’association aide à l’acquisition d’un téléphone ou ordinateur reconditionné et d’une connexion internet.

Toutefois, disposer d’un téléphone ou d’un ordinateur est loin d’être suffisant. Pour cela, Emmaüs Connect propose des formations pour permettre à chacun de savoir écrire un mail ou de se connecter à internet... Dans une optique d’insertion, elle apprend aux personnes accompagnées à se renseigner sur les démarches administratives en ligne.

Également consciente des difficultés des acteurs sociaux et des opérateurs de services publics à se mettre à la page du numérique, elle développe des outils digitaux et propose des formations à destination de ces publics.

Aujourd’hui, plus de 25000 personnes ont bénéficié de l’accompagnement d’Emmaüs Connect qui s’appuie sur un réseau de 1000 structures sociales partenaires.

Blog_Emmau-sConnect-

Re-Connect : L’inclusion via un cloud solidaire

Capture-d-e-cran-2017-10-25-a--12.58.41

L’hiver, les équipes de Re-Connect assurent une permanence dans les centres d’action sociale de la ville de Paris afin de proposer directement leurs services aux personnes sans domicile.

Après avoir lancé le premier service de téléphonie sociale reposant sur des boîtes vocales, Re-Connect a décidé d’aller plus loin en proposant un service de cloud solidaire en ligne. Ce coffre-fort Numérique permet de faciliter les démarches administratives des personnes vulnérables et notamment des sans-abris. En effet, pas facile de réussir à garder tous ses papiers en bon état en situation d’errance et, sans ces documents, pas d’accès aux soins, ni à l’emploi. Cet espace de stockage sécurisé permet donc de redonner plus d’autonomie aux personnes sans-domicile. Afin de garantir l’accès à tous, le site est maintenant consultable en anglais, arabe et en russe. Pour les aider à manipuler l’outil, l’ouverture d’un compte personnel se fait dans les relais Re-Connect où un médiateur se charge d’expliquer le fonctionnement du site et de l’application mobile.

Ce service aide également les travailleurs sociaux à se concentrer plus amplement sur l'individu et sa démarche de réinsertion sans perdre trop de temps dans la gestion administrative.

Le service grandit petit à petit. Ainsi, en 2016, 850 bénéficiaires vivant dans 7 régions ont pu utiliser le service !

L’école Simplon : Le développement informatique pour ceux qui ont en le plus besoin !

Capture-d-e-cran-2017-10-25-a--12.58.49

A travers des programmes de formations courts et pratiques, l’école Simplon forme des personnes motivées et éloignées de l’emploi qui souhaitent s’orienter vers des carrières informatiques.

Partant de l’idée que les nouvelles technologies et l’informatique pouvaient et devaient profiter à tous, conformément à leur devise : « in code, we trust », Simplon.co est un réseau d’écoles qui propose des formations gratuites aux métiers du numérique sur le modèle des bootcamps[1] à l’américaine. Présentes partout en France et à l’international, « les fabriques » s’adressent aux personnes éloignées de l’emploi. Pour entrer dans cette « Grande École du Numérique » pas besoin de diplômes ou de connaissances, seule la motivation suffit !

Blog_Simplon

Reste le poids des stéréotypes : « L’informatique, c’est un truc de mec ! », « À la campagne, ils sont encore au Minitel ! », « Pour être ingénieur, il faut un bac S »… Heureusement, Simplon.co veut barrer la route aux clichés et prouver que coder est à la portée de tous en promouvant la mixité des métiers informatiques, l’insertion des réfugiés, des jeunes sans diplômes, chômeurs de longue durée ou encore en allant chercher ses talents dans les zones rurales.

Et le projet porte ses fruits, aujourd’hui 980 personnes ont été formées dont 31 % de femmes et 73% ont pu retrouver un emploi.

Les solutions sont là, alors à vous de jouer !


  1. Bootcamp : à l’origine, il s’agit d’un séjour relativement court de préparation physique intensive de l’armée américaine. Le terme a évolué et, aujourd´hui, les coding ou dev bootcamps sont des sessions de travail de quelques semaines, souvent financées par un organisme privé, où l’on peut apprendre différents métiers liés au numérique. ↩︎