Les salariés aussi peuvent faire leur Vendredi !

Depuis le lundi 28 août, Jean-Jacques, 55 ans, et Clément, 32 ans, ont commencé leur Vendredi. Salariés chez Chimex, ils consacrent un jour de travail par semaine ou par mois, à mettre leurs talents au service de projets à impact social.

Nous sommes convaincus qu’ils sont les pionniers d’une nouvelle façon de travailler. Et nous espérons que cet article vous donnera envie de les imiter.

Il est possible de s'engager pour la société sur son temps de travail

Depuis bientôt 3 ans, nous permettons à des stagiaires de partager leur temps de travail. Pour un stagiaire, faire un Vendredi c’est dédier 1 jour par semaine ou 1 semaine toutes les 5 semaines à une mission à fort impact social pour une association ou une startup sociale [1].

Pour des salariés, les contraintes liées au temps, au coût et à l’organisation opérationnelle sont encore plus fortes. Avant de commencer à déployer notre concept auprès d'eux, notre défi a été d’identifier les formats, les enjeux et les arguments clés pour réussir à convaincre le management des entreprises du bien fondé de la démarche.

Pour cela nous avons échangé avec plus d’une cinquantaine de salariés et managers en entreprises, de DRH, de responsables d’associations mais aussi des experts du mécénat de compétences [2]. Ces échanges ont été passionnants. La conclusion de cette étude est sans équivoque :

« Les entreprises sont prêtes à permettre à leurs salariés de s’engager pour l’intérêt général sur leur temps de travail. »

La valeur d'une mission Vendredi pour l'entreprise

Les dirigeants des entreprises ont pris conscience de l’importance de répondre à la quête de sens de leurs salariés. Mais surtout, le modèle de travail partagé répond à des enjeux business clairement identifiés :

  • Développement des talents
  • Formation
  • Incarnation de la promesse employeur et de la mission
  • Attractivité et marque employeur
  • Ouverture sur l’éco-système
  • Responsabilité Sociétale des Entreprises

Aujourd'hui, nous avons identifié 3 formats de Vendredi que nous expérimentons avec des partenaires pionniers mais aussi des salariés qui souhaitent faire bouger les lignes.

Trois formats d'engagement adaptés

1. Le Mentorat

Le fonctionnement

1 jour par mois
Organisé de façon souple et flexible ce modèle de co-développement vise à permettre à des salariés d’entreprises d’accompagner des entrepreneurs sociaux ou des salariés du monde associatif sur des problématiques spécifiques. Et d'apprendre en retour.

L'exemple

Clément a 32 ans. Il occupe un poste de RH transverse chez Chimex. Aujourd’hui, il accompagne Caroline, la Responsable RH de MakeSense [3], sur ses problématiques de mise en place de parcours RH dans une association qui est passée de 3 à 60 salariés en moins de 5 ans le tout dans plus de 10 pays dans le monde.
Ce modèle peut être appliqué pour une grande diversité de besoins : Logistique, Marketing Digital, Finances...

2. Les Missions Courtes

Le fonctionnement

Des missions de 15 à 25 jours. En continu ou sur un rythme alterné.
Ces missions seront proposées notamment dans le cadre de Graduate Program ou à la place de formations proposées en interne.

L'exemple

Jean-Jacques, salarié de Chimex, travaille un jour par semaine pour la Start-up sociale Spiris. [4] Il aide à identifier des nouveaux marchés potentiels pour sa technologie révolutionnaire de production de micro-algues.

Jean-Jacques
Jean Jacques avec Bernard et Vincent devant la serre do-it-yourself de productions des micro-algues

3. Les Missions Longues

Le fonctionnement

5 semaines à 2 ans d’engagement.
En continu ou sur un rythme alterné.
Ce format est conçu pour répondre à des envies d’engagement entre deux postes, pour aider les entreprises à gérer des intermissions ainsi que pour accompagner des seniors dans leur transition professionnelle.

L'exemple

Après 17 ans de communication chez Publicis et Manpower, Stéphanie a décidé de changer son quotidien et d’y mettre plus d’humain. Elle travaille à temps plein au sein de l'association Les Apprentis d’Auteuil [5], et va prendre un nouveau poste pour accompagner les salariés victimes de plans sociaux chez Manpower. Stéphanie accompagne l'association en communication mais aussi sur des sujets de coaching de jeunes, ce qui lui permet de se préparer à ses prochaines responsabilités chez ManPower.

Vendredi est à vos côtés

Ces nouveaux formats viennent nourrir une mission inchangée qui nous anime chaque jour. Nous allons donc continuer à proposer :

  • Des expériences immersives et engagées sur le temps de travail….
  • Où l’humain et la rencontre font le sel de l’aventure.
  • Des missions en lien avec les compétences professionnelles et qui s’inscrivent dans la durée….
  • Pour permettre une transformation en profondeur du parcours d’engagement.
  • Et rapprocher à l’échelon local entreprises et acteurs à impact social.

Nous accompagnons les entreprises à proposer à leurs salariés une diversité d'expérience d'engagement en lien avec leurs talents, leurs aspirations et le coeur de métier de l'entreprise.

Le numérique a déjà révolutionné notre façon de travailler et nous sommes de plus en plus nombreux à agir à notre échelle.
Des entrepreneurs et des associations font bouger les lignes.
Et aujourd’hui les entreprises ont conscience des enjeux de ce dispositif. Elles sont prêtes à faire le pari de l’engagement sociétal. A petits pas.

Chez Vendredi nous sommes convaincus que nous pouvons tous contribuer à changer la donne.
Et nous souhaitons aider tous ceux qui désirent mettre plus de bien commun dans leur quotidien à adopter un modèle à leur portée.

Si vous voulez être aidé dans la mise en place de Vendredi au sein de votre entreprise, c’est par ici !

Et n’oubliez pas.
Chaque jour compte ;)


  1. Une start-up sociale est une start-up dont la mission est de résoudre un problème social ou environnemental auquel le marché répond de façon imparfaite avec un modèle économique pérenne. La rentabilité étant un moyen et non la finalité du projet. ↩︎

  2. Le mécénat de compétences consiste à mettre à disposition ses compétences, sur son temps de travail, au service de projets d’intérêt général.
    ↩︎

  3. MakeSense mobilise des individus partout dans le monde pour aider des entrepreneurs sociaux à résoudre leurs défis. ↩︎

  4. Spiris est une start-up à fort impact environnemental. Son ambition est de proposer une source de protéines alternatives qui soit saine, locale et responsable pour répondre à l’évolution de notre alimentation. Le tout en rendant durable et en réduisant très fortement le coût de production des micro-algues. ↩︎

  5. Apprentis d’Auteuil développe en France et à l’international des programmes d’accueil, d’éducation, de formation et d’insertion pour redonner aux jeunes et aux familles fragilisés ce qui leur manque le plus : la confiance ! En quelques chiffres, Apprentis d'Auteuil c'est 150 ans d'actions, plus de 200 établissements en France, 30000 bénéficiaires et 5000 familles accompagnées. ↩︎