Coexister : promouvoir la laïcité par le dialogue et l’<mardi>action de la jeunesse</mardi>

Si l’on en croit l’Observatoire de la laïcité, la plupart des Français et notamment les jeunes « interrogés sur la laïcité », «déclarent soit ne pas comprendre ce qu’est ce principe et ce qu’il implique dans leur vie quotidienne, soit en avoir une vision négative, l’associant à un ensemble de contraintes bridant leurs libertés d’agir et de penser (et celles de leur entourage)»[1]. C’est pour agir contre cela que Coexister, le Mouvement Interconvictionnel des Jeunes, aconfessionnel et apolitique, a été fondé en 2009 par trois jeunes de confession juive, musulmane et chrétienne. Afin de promouvoir la laïcité, il s’appuie sur un concept phare “la Coexistence Active” : vivre et construire ensemble grâce à nos différences, qui sont sources de richesses.

Afin de combattre les préjugés liés aux religions, les bénévoles des 45 groupes présents en France se rendent régulièrement dans les collèges et les lycées pour rappeler les fondements de la laïcité : une loi « de compromis respectueuse des libertés individuelles et séparant strictement l’Etat des cultes »[2]. Amine, bénévole de l’association aime le rappeler : « La laïcité n’est pas une opinion mais bien le cadre qui les permet toutes, c’est adhérer à des lois et à des principes. On peut être juif et laïque, musulman et laïque »[3]. Ces moments de sensibilisation envers les plus jeunes permet à l’association d’expliquer l’importance du vivre-ensemble aujourd’hui. En effet, malgré une apparente baisse des actes racistes, antisémites et antimusulmans en 2017 (-16% par rapport à 2016), les actions violentes, notamment les actions violentes envers les personnes, sont elles en augmentation d’après un communiqué du Ministère de l’Intérieur[4].

D’autres événements de dialogue sont proposés par Coexister, comme par exemple le Kawaa, des cafés-débats informels sur les thématiques du quotidien comme la laïcité en entreprise, le droit des femmes et les religions, etc. Plus de 60 événements de ce type ont été montés en 2016-2017 dans toute la France.

Mener ensemble des opérations de solidarité

s'engager en association avec Coexister
Maraude organisée par Coexister Valence

Si les opérations de sensibilisation et de dialogue sont importantes, l’action l’est tout autant. Afin de mettre en place des projets concrets de coexistence active, l’organisation propose des actions de solidarité. A titre d’exemple, elle a organisé plusieurs opérations de don du sang.

D’autres initiatives locales se montent partout en France, comme l’équipe de Coexister Valence qui met en place des maraudes pour venir en aide aux personnes en situation d’exclusion, ou encore les équipes du Nord de la France qui ont été animer un camp de réfugiés à Grande-Synthe avec l’association Utopia 56.

Les voyages forment la jeunesse

s'engager en association avec coexisterBénédicte, Sami, Bettina et Eloi, quatre jeunes juif, athé, musulman et chrétien partis faire le tour du monde des initiatives interreligieuses en faveur de la paix.

Parce que la coexistence active ne peut se vivre seulement en France et afin de donner une dimension internationale à Coexister, plusieurs projets sont mis en place pour inciter les jeunes à la rencontre par le voyage. Tous les ans un voyage d’été est organisé par Coexister. L’an dernier, les jeunes ont pu aller découvrir le Liban et cette année, ce sont les Balkans qui sont mis en avant avec un voyage prévu en Bosnie-Herzégovine et au Monténégro à l’été 2018.

Par ailleurs, l’association en partenariat avec Sparknews, une plateforme médiatique qui met en avant les initiatives positives, est à l’origine de l’Inter-Faith tour, un tour du monde des initiatives interreligieuses et interconvictionnelles en faveur de la paix. En 2017-2018, Bénédicte, Sami, Bettina et Eloi ont parcouru plus de 20 pays lors de la troisième édition. Le but de ce tour du monde est double : sensibiliser les particuliers et produire des réflexions et des documents pédagogiques à destinations d’acteurs institutionnels et éducatifs sur la base des initiatives inspirantes rencontrées. Un projet qui a largement porté ses fruits puisqu’il a conduit les jeunes de la première édition à rencontrer Laurent Fabius, alors Ministre des Affaires étrangères.

Si tu souhaites t’engager pour les thématiques de laïcité et de coexistence active, grâce à Vendredi tu peux y consacrer une partie de ton temps de travail. Retrouve toutes les missions de mécénat de compétences disponibles chez Coexister !


  1. Article Génération Laïcité – Observatoire nationale de la laïcité – 16 mai 2017 - https://www.gouvernement.fr/generationlaicite ↩︎

  2. http://www.lemonde.fr/societe/article/2018/02/23/dans-les-ecoles-l-association-coexister-rappelle-entre-autres-qu-on-peut-etre-musulman-et-laic_5261717_3224.html ↩︎

  3. http://www.lemonde.fr/societe/article/2018/02/23/dans-les-ecoles-l-association-coexister-rappelle-entre-autres-qu-on-peut-etre-musulman-et-laic_5261717_3224.html ↩︎

  4. https://twitter.com/Place_Beauvau/status/958795903036518401 ↩︎